Aller àContact presseExpositions temporairesInstitutionnel

Contact presse

Pour toute information relative à l'exposition « Maurice Utrillo, Suzanne Valadon et André Utter à l'atelier 12, rue Cortot : 1912-1926 », veuillez vous adresser à :


Aurélie Dudoué
Agence Catherine Dantan
+33 (0)1 40 21 05 15
AURELIE@CATHERINE-DANTAN.FR

Pour toutes informations à propos de notre actualité et de nos événements en cours ou à venir, merci de contacter le service presse :

+33 (0)1 49 25 89 43
PRESSE@MUSEEDEMONTMARTRE.FR

Expositions temporaires

Expositions temporaires

Exposition Bernard Buffet (à venir)

octobre 2016 - mars 2017

Exposition « Maurice Utrillo, Suzanne Valadon et André Utter à l'atelier 12, rue Cortot : 1912-1926 »

16 octobre 2015 - 15 février 2016 
(prolongée jusqu'au 13 mars 2016)
Communiqué de presse (PDF)

Liens vers les émissions de radio consacrées à l'exposition : 
Ils ont fait Paris et sa Région :
Propos d'ateliers :
Inter soir :

Liens vers les reportages TV consacrées à l'exposition : 

Exposition « L'Esprit de Montmartre et l'Art Moderne, 1875-1910 »

17 octobre 2014 - 25 septembre 2014


Exposition « Picasso à Montmartre. La BD « Pablo » de Julie Birmant & Clément Oubrerie »

28 mars - 31 août 2014

Exposition « Impressions à Montmartre. Eugène Delâtre & Alfredo Müller »

14 septembre 2013 - 19 janvier 2014

Exposition « Autour du Chat Noir. Arts et Plaisirs à Montmartre, 1880-1910 »

13 septembre 2012 - 2 juin 2013

Institutionnel

Réponse aux attentats du 13 novembre 2015

Le samedi 14 novembre au Musée de Montmartre


Les événements du vendredi 13 novembre qui se sont déroulés à Paris nous ont glacés.
Peu d’entre nous ont vraiment dormi, et ce serait mentir que de dire qu’il était facile de sortir et de prendre les transports pour entamer une journée de travail « normale » samedi matin.

Pourtant, c’est ce que nous avons fait. Certains d’entre nous sont venus accompagnés par peur de traverser Paris seul(e), d’autres ont pris sur eux - animés par un certain sentiment de devoir.
Inquiets, parfois anxieux, nous avons néanmoins su être présents. Nous étions l’un des seuls monuments ouverts de Paris, le musée du Louvre ayant lui aussi fermé ses portes en milieu de journée.
Nous avons mis en place la fouille des sacs à l’entrée. Bien conscients de l’aspect un peu dérisoire de cette mesure au vu de la barbarie de vendredi, celle-ci nous a pourtant permis d’établir un contact avec les visiteurs, de discuter, parfois même de plaisanter. 

Institutionnel

Le 17 octobre 2014, le Musée de Montmartre double sa surface !


7 juillet 2011 : un nouveau départ pour le Musée de Montmartre

LE MUSÉE DE MONTMARTRE, PLUS KITSCH QUE SCIENTIFIQUE, DÉPASSE L’ANACHRONISME POUR SOMBRER DANS LE GROTESQUE !

Le Journal des arts s’étrangle d’indignation devant le train électrique et le nounours posé sur le lit « d’enfant » de Maurice Utrillo, au point de négliger les vraies provocations des œuvres rassemblées pour l’exposition inaugurale sur « l’esprit de Montmartre ». 

La reconstitution de l’appartement de Suzanne Valadon et de son fils Maurice Utrillo s’appuie sur une analyse approfondie des photographies des lieux datant de 1920. Cette analyse a été complétée par l’étude de toute l’œuvre de Suzanne Valadon qui intégrait dans ses tableaux des nombreux éléments de son décor.
Par ailleurs des recherches ont étaient faites sur les écrits concernant Suzanne Valadon et Maurice Utrillo. Parmi ceux ci l’écrivain et critique d’art Adolphe Tabarant, nous précise dans son Utrillo, Bernheim-Jeune, Paris, 1926: « Il ressort le 25 août 1921 de l’Hôpital Sainte-Anne et rentre 12, rue Cortot.  Il se terre, il se cache enseveli dans le silence de sa chambre, où ce grand enfant se plaisait à jouer comme un tout petit avec un ours en peluche et avec son chemin de fer mécanique ».  Maurice Utrillo a alors 37 ans. 

Alors oui nous revendiquons ce petit train, mécanique et non électrique, et cet ours en peluche !

La reconstitution de l’appartement de Suzanne Valadon et Maurice Utrillo n’est qu’un aspect du Musée de Montmartre. Cet ensemble de maisons du XVIIe siècle entouré de jardins est maintenant voué à l’histoire et aux artistes Montmartrois. 

Le Journal des Arts dit de notre exposition inaugurale « L’Esprit de Montmartre et l’art moderne 1875-1910 » qu’elle « ratisse large ». Faut-il le prendre comme un compliment ? Je dois préciser que l’exposition invite à découvrir la philosophie radicale et contestataire des artistes montmartrois au tournant du XXe siècle. Mettant à l'honneur les Arts Incohérents, les Hydropathes, le Fumisme ou encore le cabaret des Quat’z’Arts et la Vachalcade, elle montre l'importance de Montmartre en tant que centre de l'avant-garde artistique. Deux cent pièces d’archives et 150 œuvres, issues de la collection du Musée, mais également de collections publiques et privées, présentent au visiteur les moyens d’expression des artistes de l’époque (satire, caricature), leurs médias de prédilection (tableaux, affiches, illustrations, chansons), et leurs lieux d’expression favoris (cabarets, cirque).

Saskia Ooms
Responsable de la conservation du Musée de Montmartre